27
Jan
2016
9

YouTube et les livres : une histoire d’amour

Il paraît que les jeunes ne lisent plus et qu’ils passent leur temps sur Snapchat à échanger des vidéos stupides. Cela désespère votre tante Mireille, bibliothécaire, qui ne voit plus autant d’ados venir découvrir les nouveautés qu’elle sélectionne soigneusement pour eux. Mireille va bientôt prendre sa retraite et elle se dit que ça y est en 2016, on a abandonné les livres. Comment faire pour la consoler ? Vous pouvez lui dire que sur YouTube, le réseau vidéo des djeuns, de plus en plus de chaînes sont dédiées à la lecture. Ces YouTubers bibliothécaires s’appellent les “Booktubers”. 2e signe des temps, les YouTubeurs dans la littérature.

Les YouTubeurs se mettent à la littérature

‘Si tu ne sors pas un bouquin, tu n’es pas un vrai YouTuber”. On pourrait croire que c’est même devenu une mode puisque de nombreux livres écrits par les YouTubeurs ont fait leur apparition dans les rayons des librairies. Ces livres deviennent à chaque fois des best-sellers, les abonnés des chaînes se ruant dans les librairies dès leur sortie. Mais de quoi s’agit-il et que peut-on trouver dans ces ouvrages ? Peut-on être un créateur de vidéos à succès et s’improviser auteur ? Les livres en question sont-ils de simples produits dérivés qui renflouent les caisses des maisons d’édition ? Et plus important encore : peuvent-ils plaire à tante Mireille ? On répond à ces questions à travers une sélection de 3 livres :

Girl Online, de Zoe Sugg (Penguin Books)

Zoe Sugg, blogueuse et YouTubeuse beauté de 24 ans, a battu les records de vente d’un premier roman en décembre 2014, avec près de 80 000 exemplaires vendus en une semaine. Ce livre prend la forme d’un journal et raconte la vie de Penny, une blogueuse de 15 ans et sa vie d’adolescente, entre les cours, les copines et les garçons. Destiné à un public d’adolescentes, il a fait le tour des collèges britanniques avant d’être traduit en 25 langues. Si l’auteure n’est pas le prochain Flaubert, ce roman pour adolescentes reste d’une bonne facture. A tel point qu’un scandale en est né : ô surprise, Zoe Sugg aurait eu recours à un nègre. Une sombre histoire racontée ici par The Telegraph. Evidemment, l’arsenal de fans de la YouTubeuse a immédiatement répliqué pour la défendre. A conseiller à Mireille pour la rassurer : “Tu vois c’est plutôt bon enfant YouTube”.

#EnjoyMarie, de Marie Lopez (Anne Carrière)

Très inspirée par le roman de Zoe Sugg, la YouTubeuse Enjoy Phoenix choisit néanmoins l’autobiographie. Elle dresse un portrait d’elle-même à travers des chapitres thématiques et narre ses aventures d’adolescente. Curieusement, elle parle assez peu de ses vidéos et de sa vie de YouTubeuse, et on se situe vraiment dans le registre de l’intime : “Moins d’Enjoy, plus de Marie”, est la promesse du livre. L’identification fonctionne à merveille pour ses fans et ce livre s’est arraché à plus de 200 000 exemplaires. Si vous aimez les vidéos de Marie Lopez, ce récit saura vous combler. Et comme Zoe, elle se met en scène à l’imprimerie et pendant sa tournée de dédicaces à travers des vidéos sur sa chaîne YouTube. Offrez-le à Mireille si vous ne pouvez plus encadrer Guillaume Musso (qu’elle commande en 10 exemplaires pour la bibliothèque dont elle s’occupe) ou si elle est nostalgique de son adolescence (l’acné > l’arthrose).

Solange te parle, de Solange (Payot)

Sorti en janvier 2015, le livre d’Ina Mihalache est très différent des deux précédents ouvrages de cette sélection. L’auteure a repris chaque vidéo et réécrit le texte qui y était associé. Un texte, dit-elle, qui n’était pas “écrit d’avance”, la plupart du temps. Ce qui est frappant dans le personnage de Solange, c’est la profondeur dont elle fait preuve dans des formes si brèves. Elle explique souvent que ce qui compte dans ses vidéos ce n’est pas le message mais la manière dont son message est exprimé (d’où son phrasé si caractéristique). Pourtant, le message compte et une grande émane de ses textes. Ina raconte qu’elle a écrit ce livre pour ceux qui ne sont pas sur YouTube. Loin d’être un produit dérivé, le livre devient le support de réinvention et de perfectionnement de ce qui avait lieu devant la caméra. Il donne une forme définitive aux expériences de Solange dans son appartement. L’hésitation, les blancs et les silences disparaissent pour laisser place à un recueil qui se lit et se relit. A conseiller absolument à tante Mireille, donc. Ne soyez pas surpris si vous la retrouvez dans le grenier de la bibliothèque municipale (l’étage “multimédia”), plongée dans les tréfonds des internets pour trouver d’autres pépites littéraires.

Il faut aussi mentionner les bandes dessinées et beaux-livres publiés par des YouTubeurs, et qui sont aussi des succès en librairie : Rogers et ses humains (scénario par Cyprien), Icôone (un faux magazine parodiant les magazines féminins, par Natoo) ou encore Disquettes (une bande dessiné qui rassemble de nombreux YouTubeurs).

7780632893_cyprien-presente-sa-toute-premiere-bd

 

De là à lancer des chaînes YouTube consacrées à la thématique de la lecture il n’y a qu’un pas… Franchi par ceux que l’on surnomme les BookTubers.

Le phénomène des BookTubers

Les booktubers, ce ne sont pas des gens qui font des livres en tube, ou encore des vendeurs ambulants dans le métro. Ce sont tout simplement des YouTubeurs qui parlent… de livres. Nous avons rencontré Nine, de la chaîne Les Lectures de Nine. Plus de 30 000 personnes sont abonnées à sa chaîne et chaque vidéo atteint plus d’une dizaine de milliers de vues. Elle raconte ses débuts pour Le Café des Médias :

Dans la vie je suis militaire. J’ai fait un bac littéraire avant de m’engager dans l’armée. J’ai commencé par mon blog, et j’ai fini par me sentir limitée par ce support. J’avais besoin de quelque chose de plus vivant et de plus dynamique. YouTube apporte une dimension de partage à la lecture que j’aime beaucoup. Avant de commencer, je ne savais pas que d’autres gens faisaient des vidéos sur la lecture. JessLivreAddict est la première BookTubeuse dont j’ai regardé les vidéos. Aujourd’hui je suis sous contrat avec le network Wizdeo.

FireShot Capture 185 - Les Lectures de NiNe_ - https___www.youtube.com_user_LesLecturesdeNiNe_videos

Nine se met dans la posture d’une amie qui donne des conseils, plutôt que que comme une bibliothécaire ou une critique littéraire :

Sur ma chaîne je parle comme je parlerais à quelqu’un que je connais et à qui j’aimerais faire une recommandation de lecture, ou avec qui je voudrais partager un ressenti sur un livre. Je ressens un vrai essor en ce moment, la communauté s’agrandit, aussi bien en nombre d’abonnés qu’en nombre de chaînes BookTube. Le format commence à trouver son public.

Pour elle, la lecture et YouTube vont bien ensemble, et elle essaie de donner envie aux jeunes de lire :

Les jeunes ont du mal à lire, car très souvent ils sont freinés par les lectures imposées à l’école, et ils en viennent à associer la lecture avec contrainte et déplaisir. YouTube est clairement le média qui parle le plus aux 12/25 ans, c’est donc le meilleur endroit pour montrer aux jeunes que la lecture peut être synonyme de loisir et de plaisir. Si tu n’aimes pas lire c’est que tu n’as pas trouvé le bon livre. 30 % des gens qui regardent mes vidéos ont entre 13 et 17 ans, et 40 % ont entre 18 et 24 ans, donc je pense qu’il y a un vrai engouement pour la lecture chez les jeunes. Ils préfèrent encore les livres papier mais ils se mettent progressivement aux liseuses.

Les maisons d’édition lui envoient des livres mais ce sont des relations encore incomparables avec ce qui existe dans le monde des YouTubeuses beauté. Et contrairement aux YouTubeurs dont on parlait plus haut et qui ont publié des ouvrages, Nine n’ambitionne pas de publier un livre :

“J’écris pour le fun sur une plateforme appelée Wattpad. C’est loin d’être de la grande littérature, je le fais pour m’amuser, c’est une sorte d’extension du plaisir de la lecture, et la plateforme permet d’avoir un échange enrichissant avec les personnes qui lisent mon histoire.

>> Pour en savoir plus sur les booktubers, rendez-vous sur cet article très complet de Slate.

>> Il y a un peu moins d’un an on vous parlait du collectif Vendredi Lecture, qui encourage le partage et les discussions autour de la lecture sur les réseaux sociaux, on vous encourage donc à envoyer cet article à tante Mireille pour la réconforter (par fax ? On vous laisse voir pour la logistique).

>> L’amour du papier sur le web, on vous en parlait longuement ici, c’était il y a un an, et le phénomène continue. Bientôt le papier sera vintage et on lui consacrera des rétrospectives.

1 Response

  1. Pingback : YouTube et les livres : une histoire d'amour | ...

Ajouter un commentaire