20
Jul
2015
7

Les voyageurs Instagram, ou le tour du monde en smartphone

Le réseau social Instagram ne cesse de grandir, avec désormais plus de 300 millions d’utilisateurs. Le voyage fait partie des thématiques les plus en vogue : on y partage volontiers ses photos de vacances et les paysages qu’on aime. Parmi ces centaines de millions d’utilisateurs, certains ont émergé et sont désormais à la tête d’importantes communautés. Qui sont ces voyageurs Instagram suivis par plusieurs dizaines de milliers de personnes, voire des centaines pour les plus influents ? Pourquoi ont-ils tant d’abonnés ? Rencontre.

Voyageur Instagram, un métier à part

Chaque jour, les voyageurs Instagram postent une photo sublime d’un endroit de rêve. Suivent alors plusieurs centaines voire des milliers de “like” et des dizaines de commentaires élogieux. Toute l’année, ils semblent parcourir le monde, dans des endroits tous plus paradisiaques les uns que les autres. Quel est leur secret ? Les articles sur les voyageurs Instagram fleurissent, ici ou encore . On voit apparaître dans la presse en ligne des listes de comptes Instagram à suivre sur le voyage. On lit souvent que ces photographes influents suivis par des milliers d’abonnés gagnent leur vie avec ces photos. C’est par exemple le cas de l’Australienne Lauren Bath (@LaurenPBath), plus de 411 000 abonnés. Des organismes de tourisme rétribuent la photographe pour voyager. En échange, elle poste des photos sur son compte et fait ainsi la promotion d’une destination ou d’un hôtel.

Elisa Detrez et Maxime Coquard (@ElisaParkRanger) sont Français et ils ont aussi fait du voyage Instagram leur métier. Elisa s’est lancée sur les réseaux sociaux pour participer au concours “Le meilleur job du monde”. A la clé : un an en Australie pour faire des photos. Coup de coeur pour le réseau social Instagram, qui lui plaît tout de suite. Mais c’est après son tour de l’Australie qu’elle et son compagnon décident d’en faire leur métier. Comment ? En créant leur propre agence de conseil, Best Jobers. Aujourd’hui, ils accompagnent des acteurs touristiques sur les réseaux sociaux et en vendant leurs photos.

Les Australiens sont très friands d’Instagram, et l’Australie est la destination touristique la plus suivie sur le réseau. En rentrant, on a voulu continuer à avoir “Le meilleur job du monde” donc on a trouvé un moyen de vivre des photos Instagram en créant une structure, BestJobers. Nous postons aussi des photos sur notre compte. Je fais les miennes avec un smartphone, tandis que celle de mon compagnon Maxime sont plus travaillées. Toutes sont choisies très soigneusement. Les gens nous disent qu’on les inspire. On veut leur donner envie de sortir de leur canapé et de partir à l’aventure, même si cela peut sembler étonnant !

Entre carnet de voyage, guide touristique et outil de promotion

Il ne faut cependant pas croire que tous les voyageurs Instagram sont devenus des professionnels du tourisme. Pour la plupart, il s’agit de partager facilement des photos et d’inspirer les autres. Les textes sont toujours très courts mais le lieu est précisément indiqué, avec parfois des conseils ou des bons plans pour visiter la région photographiée. C’est la démarche de Hervé Bois (@Timbrado sur Instagram), qui témoigne pour Le Café des Médias :
Les instagramers les plus connus sont effectivement payés pour certains voyages. Ils ont au moins plusieurs centaines de milliers d’abonnés. Ce n’est pas mon cas. Ma démarche est de visiter des lieux en France pour faire découvrir des endroits que je trouve beaux. Je fais des photos que je partage avec ma communauté. Au début, en 2011, j’avais très peu d’abonnés mais j’aimais tous ces commentaires positifs. Les gens me disaient que cela leur donnait des idées de visites à faire en France. Maintenant je suis suivi par 63 000 personnes.

En se rendant à la fête médiévale de #bayeux #medievalescalvados #igersCaen #igersfrance #jaimelafrances   Une photo publiée par Hervé BOIS (@timbrado) le

 

Une galerie Instagram est donc à la fois un carnet de voyage interactif, un guide touristique revisité et un magazine digital. On peut se promener à travers les hashtags et les comptes, que ce soit pour une minute ou une heure. Maud Descamps, journaliste et auteure du blog “Cook and Travel” analyse ce phénomène :

Les publications sur le voyage ont envahi Instagram. C’est aussi un outil de promotion pour les photographes professionnels qui travaillent en free-lance ou pour les grandes publications comme National Geographic. Il y a eu un effet boule-de-neige sur ce réseau, moins sur Pinterest qui est perçu comme plus féminin et moins axé sur le voyage. C’est international, on suit des voyageurs partout dans le monde. C’est une autre vision du tourisme que le guide Michelin, plus anglo-saxonne. Ce sont des paysages inspirants, où l’information passe par l’image. Une bouffée d’air en un coup d’oeil ! Cela peut être drôle aussi avec des images d’animaux ou des moments insolites.

Balade culinaire sur l'île de Palawan - Philippines  A retrouver sur le blog Cook & Travel !

Balade culinaire sur l’île de Palawan – Philippines
Blog Cook & Travel

A titre d’exemple, Ira Block (@IraBlockphoto) est photographe pour National Geographic. Il est suivi par près de 160 000 abonnés, et ses photos sont aussi publiées sur la page Instagram du magazine (@NatGeo), suivi par 25 millions de personnes ! C’est donc un formidable levier pour faire connaître son travail de photographe, et un nouveau support de diffusion dont la puissance ne cesse de croître.

 

>> Retrouvez le blog de Maud, “Cook and Travel”, des balades culinaires à travers le monde

>> Le Café des Médias avait déjà consacré un article aux photographes Instagram, à relire ici

>> Vous pouvez aussi relire l’article sur la culture de l’image sur le web

5 Responses

  1. Pingback : Les voyageurs Instagram, ou le tour du monde en...

  2. Pingback : Instagram | Pearltrees

  3. Pingback : Le Café des Médias Le blog fête ses 1 an !

  4. Pingback : E-reputation | Pearltrees

  5. Pingback : Instagram - martiallogitourisme | Pearltrees

Ajouter un commentaire