8
Oct
2019
1

Comment se différencier sur Instagram ?

Vous le savez, avec son milliard d’utilisateurs, le réseau social est devenu incontournable. Que vous soyez une marque ou un créateur, Instagram est un levier de visibilité sans équivalent, qui a permis à de nouvelles marques d’émerger. La bonne nouvelle, c’est que contrairement à Facebook, il est encore possible de faire croître son audience de manière organique sur la plateforme – c’est-à dire sans avoir à payer pour maximiser sa visibilité. Pour cela, je partage avec vous des astuces, conseils ou petit hacks pour vous aider. Certains conseils sont assez évidents (mais peu appliqués), d’autres sont moins connus. N’hésitez pas à partager vos propres astuces en commentaire à la fin de cet article !

Définissez une ligne éditoriale unique

Si vous gérez un compte pour une marque ou une entreprise, n’oubliez pas que personne ne vous attend et qu’il ne vous suffira pas de poster des gifs de chats pour créer une communauté. Pour définir votre ligne éditoriale de manière réaliste – car a priori vous n’êtes pas à la tête d’une armée de 30 motion designers, commencez par prendre une feuille blanche et répondez à ces 3 questions:

1) Quelles sont vos domaines d’expertise ? 

En fonction de la réponse à cette question, vous pouvez définir le contenu que vous allez poster pour mettre en avant votre expertise. Exemple si vous êtes le/la manager d’un salon de coiffure, vous pouvez mettre en avant : des idées coiffure, des avant/après réalisés dans votre salon. Pensez à votre expérience, et ensuite cherchez un moyen de la partager de manière ludique. Regardez ce que font vos concurrents, tirez-en quelques bonnes pratiques, mais surtout essayez de vous différencier (par exemple y a-t-il une technique que vous êtes le/la seule() à maîtriser dans votre région ?). Si possible trouvez les hashtags associés à cette expertise, ou créez-les.

2) A qui vous adressez-vous ?

Selon votre cible, le contenu que vous allez créer et le ton employé ne seront pas les mêmes. Par exemple, si vous vous adressez à des moins de 25 ans, il vaut mieux utiliser le tutoiement, publier au moins une fois par jour, et utiliser le format vidéo sous toutes ses formes (Stories, Instagram TV…). Si vous faites appel à des influenceurs, pensez bien à votre cible également, qui êtes-t-elle, que vient-elle chercher sur Instagram, qui suit-elle et comment faire en sorte qu’elle vous trouve et interagisse avec vous. N’oubliez pas que vous ne partez pas en quête du milliard d’utilisateurs. Pensez aux options disponibles qui peuvent vous permettre d’affiner votre ciblage de manière organique. Par exemple, si vous gérez un business local, pensez aux hashtags de #ville (par exemple #Cherbourg) et à la géolocalisation (dans les stories et les posts). Demandez-vous ce qui peut être inspirant pour votre audience, ce qui peut la faire rêver et lui donner envie de suivre votre univers. Par exemple, la marque de vêtements Meuf Paris utilise des figures de femmes fortes, qui peuvent jouer le rôle de modèle pour sa communauté de jeunes femmes :


Voir cette publication sur Instagram

Allyson Felix a 33 ans, elle a accouché il y a 10 mois, et elle vient de battre le record détenu par Usain Bolt. Dans le plus grand des calmes. . Elle est devenue l’athlète la plus titrée des mondiaux, hommes et femmes confondus !!!! ‍♀️ Cette guerrière a dû affronter une grossesse mouvementée, en accouchant par césarienne en urgence et en donnant naissance à un bébé prématuré. Malgré ces complications, elle s’est remise très rapidement à l’entrainement et 10 mois plus tard la voilà de retour pour rafler à Usain Bolt son record de médailles remportées. Elle en possède aujourd’hui 12 !!! Allyson est également une athlète engagée, qui n’hésite pas à s’insurger lorsque son sponsor mène une politique post-maternité totalement injuste. . Vous voyez, quand on vous dit quotidiennement que les femmes sont des guerrières, on ne vous ment pas . . . #meufparis #meufpower #allysonfelix #womeninsport #empowerwomen

Une publication partagée par Meuf Paris (@meufparis) le

3) Quel type de contenus pouvez-vous créer ou réutiliser facilement ?

Encore une fois, vous n’avez pas 30 personnes qui vont créer des contenus pour vous. Quels contenus pouvez-vous produire et diffuser facilement ? Avez-vous déjà des photos à disposition ? Un graphiste qui peut produire pour vous des templates réutilisables ? Un employé ambassadeur qui peut répondre à des questions de la communauté en live ? Pouvez-vous faire appel aux photos de votre communauté portant votre produit ? Faites le listing des contenus que vous êtes capable de produire durant une semaine normale (c’est-à dire en y consacrant chaque jour un petit peu de temps – à définir selon votre emploi du temps) puis diviser ce nombre de contenus par 7 et vous obtiendrez votre nombre quotidiens d’activations sur la plateforme. Je déconseille de passer en-dessous d’une activation par jour, d’autant plus que certaines applications comme Later vous permettent de programmer le week-end. Faites aussi la liste de ce que vous aimeriez faire, sans avoir les compétences techniques, ou les ressources: ce sera votre phase 2, sans compter que…

...Il existe forcément une application Instagram qui répond à votre besoin

C’est la magie du marché des applications. Une nouvelle app naît chaque jour – en particulier si vous avez iOS (mais pas de panique, vous avez largement de quoi faire avec Android). Vous n’avez pas besoin de savoir tout faire. Par exemple on pense souvent que pour gérer un compte Instagram il faut de solides compétences en graphisme. Je dirais qu’il faut avoir le sens de l’image, et pour cela il faut s’exercer, s’inspirer, s’abonner à des comptes de photographes et de designers qui nous plaisent. Et surtout, vous apprendrez en faisant et ce sera une compétence supplémentaire acquise par vous-même. Une fois rassuré sur ce point, vous pouvez partir à la recherche de l’application Instagram qui répondra à votre besoin, tout simplement via le moteur de recherche des apps ou via un moteur de recherche desktop. J’avais référencé quelques apps très utiles ici, elles existent toujours et elles se sont considérablement améliorées (plus de fonctionnalités et de templates). La méthode que je préconise est en d’en choisir deux ou trois, de les tester puis de choisir celle qui nous convient le mieux. La plupart des applications Instagram ont un modèle freemium, donc les fonctionnalités les plus basiques sont gratuites. Une fois votre abonnement activé, vous pourrez créer vos propres modèles de visuel facilement. Je vous recommande cette approche plutôt que d’utiliser des modèles. Vous pourrez ainsi créer un style qui sera associé à votre marque. Pour ce point, au démarrage, il est utile de faire appel à un designer/graphiste qui vous pourra vous aider à définir l’identité visuelle de votre marque sur Instagram (en cohérence avec les autres supports évidemment).

Garder un bon mix entre une approche éditoriale et une approche interactive

Instagram valorisant la rétention des utilisateurs, il faut essayer de garder son public captif. Une bonne méthode consiste à utiliser des techniques de storytelling. Voici le témoignage de Vice sur la production des stories (entendu lors d’une conférence organisée par Instagram récemment) :

Commencez par un storyboard ! Cela paraît exagéré mais concevoir les stories plan par plan permet d’améliorer la narration et amène le spectateur à continuer à regarder. Vice a un taux de rétention moyen d’environ 50%, mais ce taux augmente quand nous faisons un storyboard. Ces stories peuvent servir de test. Si elles fonctionnent bien auprès de l’audience, vous pouvez vous en servir de base pour créer une vidéo plus qualitative.

Il est très important d’utiliser les retours de votre audience pour construire votre contenu. Ces retours sont bien sûr les commentaires mais il faut aussi observer attentivement les metrics. Metrics ? Encore un mot bizarre ? Les metrics sont les statistiques de votre compte (le nombre de personnes atteintes, de likes…). Vous pouvez créer un profil professionnel pour avoir accès à toutes les datas de votre compte. Vous saurez ainsi ce que votre audience aime, ce qui fait venir de nouvelles personnes, quels sont les hashtags qui fonctionnent le mieux, etc. Enfin, pour que votre audience soit engagée, il faut lui demander régulièrement son avis ou lui poser des questions (utiliser l’outil de sondage, par exemple, ou simplement poser une question dans la légende d’une image). C’est aussi comme cela que vous pourrez affiner votre ciblage. Par exemple, si votre cible est un homme de 30 ans car vous vendez des rasoirs, posez-vous des questions si vous avez 10 commentaires d’ados à chaque post.

Et bien évidemment, une fois que vous avez fait tout cela, n’oubliez pas de rester authentique ! ;) Alors comment rester authentique quand on est une marque: grande question qui mériterait tout un article, mais en une phrase, l’idée est de partager votre passion pour votre marque avec de l’humanité. Vous n’êtes pas un robot, et vous vous adressez à des humains qui aiment se connecter les uns aux autres dans ce monde virtuel rempli de metrics ;)

Je vous laisse avec ces tips partagés par les créateurs de l’application Mojo app, spécialisée dans les stories:


Voir cette publication sur Instagram

Want to make your followers keep watching your stories instead of swiping to the next one? Here are 3 easy tips to make them stay! #mojoapp #themojoeffect

Une publication partagée par mojo (@mojo.video) le

Vous voulez plus d’astuces ou vous avez besoin d’accompagnement pour développer votre marque et/ou votre contenu sur Instagram ?

N’hésitez pas à me contacter en utilisant ce formulaire:

Your Name (required)

Your Email (required)

Subject

Your Message

You may also like

5 applications pour devenir un pro d’Instagram
Les réseaux sociaux menacent-ils vraiment vos secrets ?

Ajouter un commentaire